Avis sur le LeLead de chez Two Notes

Pratiquer un instrument peut vite devenir une passion très couteuse: on achète parce-que ça nous plait bien sur le moment, en plus les autres disent que c’est un outil “indispensable”, on l’utilise un moment puis on se rend compte qu’en fait, bof… ça fait pas forcément ce qu’on veut, ou ça prend trop de place, ou c’est pas super pratique, on n’en a pas forcément besoin… J’ai eu le cas plusieurs fois. Depuis, je rationalise, je fais une étude de marché (qui peut être assez longue), bref j’essaye d’acheter “intelligent”. Pas “peu” (enfin ça, c’est mon banquier qui le dit), mais intelligemment.

L’un des produits où je me dis “bon, j’ai vraiment bien fait de l’acheter, ce truc”, c’est le LeLead de chez Two Notes.

Le besoin !

J’ai un ampli à lampe, il sonne bien et tout mais pour aller jouer chez les copains faut enlever tout ce qui est dessus, il faut le porter, il faut avoir la place, tout n’est pas intégré dedans donc il faut en plus emmener les pédales d’effet. Bref, tout ça, je trouvais que c’était tellement enquiquinant (ah, on me dit qu’on n’utilise plus ce mot depuis 1874) qu’une fois que tout était prêt j’en avais déjà ras la visière de jouer. Et puis j’aime bien jouer par dessus des backtrack, j’aime bien pouvoir m’enregistrer quand je joue et j’aime assez ne pas voir les flics débarquer pour tapage nocturne quand je m’adonne à quelques solos endiablés. Le mec flemmard et un peu casse couille, quoi. Mais pas que.

J’ai donc commencé à faire le tour des solutions possibles et aucune ne m’a vraiment satisfait:

  • Passer par du logiciel ? Ouais mais bon, j’aime bien avoir quelque-chose de palpable, c’est pas évident d’emmener le pc, windows peut décider de faire une mise à jouer pile au moment où j’ai l’idée du riff qui va révolutionner l’histoire… Non.
  • Un ampli à modélisation ? Ou un multi-effet type Helix ? C’est une solution intéressante, la plupart du temps ils intègrent des effets, une sortie qui permet de s’enregistrer assez facilement, et on commence à voir des produits au rapport qualité/prix vraiment cool. Reste tout de même le problème du transport pour l’ampli, et la modélisation n’a pas ce petit côté “j’empile des briques jusqu’à avoir ma maison personnalisée à moi” que j’aime bien.
  • Du format rack ? Haha ! On est en 2018 :).
  • Du format péda… Quoi ? Un préampli au format pédale ? L’idée me provoque une érection incontrôlée. Voyons ça.

L’objet !

Quand j’ai reçu cette boîte sobre et élégante, je me suis tout de suite dit “là dedans, ça sent le haut de gamme”. J’ai ouvert, et ai découvert une pédale rouge en aluminium à l’allure plutôt solide. Je regarde sur les côtés:

On a une entrée instrument (dieu merci), une boucle d’effet, une prise MIDI, une sortie “thru”, une sortie casque, une sortie XLR. Donc avec ça je peux me brancher directement sur une sono, directement dans une carte son, directement jouer au casque, sortir dans un ampli de puissance, plugger mes éventuelles pédales d’effet comme je veux… Ah, oui le LeLead peut se suffire à lui même du fait d’une émulation d’enceinte (désactivable) sur la sortie casque et XLR.

On ne parle que des branchements, et les possibilités offertes sont déjà excellentes.

Sur le dessus on a deux switchs actionnables au pied qui permettent de passer du canal clair au canal saturé. Au niveau des potards, c’est plutôt fourni là aussi:

bass, trebble, volume et gain pour le canal clair. Du classique.

bass, medium, trebble, volume, gain, sweep, fusion et un petit bouton sur lequel il est écrit “cold – hot” pour le canal saturé. Du classique, mais un peu moins.

En fait, le potard de sweep va servir à définir sur quelle fréquence le potard de médium va agir, et c’est super intéressant parce-que ça permet vraiment de changer la couleur du canal saturé.

Le petit bouton et le potard de fusion servent à régler LA killer feature du produit: en actionnant les deux switchs en même temps, et bien… on actionne les deux canaux en même temps. En mode “cold”, les deux canaux sont en parallèle, on a alors notre son clean en même temps que notre son saturé. Le mode “hot”, lui, met les deux canaux en série et permet ainsi au canal clair de servir de boost au canal saturé. Dans ces configurations le potard de fusion trouve son utilité pour régler à quel point on injecte du clean dans sa saturation. Une tuerie, j’vous dis.

Le son !

On est bien content d’avoir un couteau suisse dans la poche, faut-il encore que le truc coupe quand on en a besoin.

En ayant commandé le LeLead, j’ai craqué mon PEL et j’ai acheté un Torpedo CAB en même temps. Autant dire que la simulation de cab incluse dans le LeLead je ne m’y suis pas trop attardé, mais de ce que j’ai entendu ça dépannera assez bien pour jouer tout seul ou en groupe. En studio par contre, on ira peut-être chercher une autre solution, bien que ça puisse être largement suffisant pour maquetter.

Le canal A permet un son clair foutrement droit, à bas niveau de gain. Un bonheur de sortir quelques arpèges dessus. A un niveau de gain un peu plus élevé, le canal commence à cruncher et permettra d’aller dans des registres un peu bluesy. On pourrait regretter l’absence d’un potard de médium sur ce canal, mais honnêtement je n’ai pas rencontré de situation où ça m’ait réellement manqué. L’intérêt (selon-moi) d’avoir un canal clair assez neutre, c’est que ça permet d’y adjoindre des pédales d’effets pour lui donner un peu plus de personnalité, et donc d’avoir une bonne base pour sculpter son son. Perso, j’y mets depuis quelques mois une Maxon OD808 pour aller dans des régistres bluesy bien crémeux et ça marche très, très bien.

Le canal B permet un son saturé foutrement… saturé. Ouais. Le potard de saturation va très, très loin et permet dés le premier tiers de sa course d’atteindre de gros niveaux de saturation. Tous les potards ont une réelle utilité et influent grandement sur le son. Et quand je dis que ça influe grandement, c’est vraiment le cas, au point où je prend une photo de mes réglages pour le cas où ça bouge (coucou mon chat). Pour ce qui est du son lui-même, je dirais qu’on est dans un registre très Mesa/Boogie, c’est à dire très net, précis, droit. Les constructeurs disent s’en être inspiré, moi ça me va. Mais encore une fois, l’action des potards (et du potard de sweep notamment) vont fortement influencer le résultat.

D’un point de vue dynamique on n’est pas mal non plus: c’est un VRAI préamp. On n’est pas sur du numérique qui va tout faire sonner pareil, peu importe la gratte et son niveau de sortie. J’arrive par exemple, en jouant sur le potard de volume de ma guitare, à passer d’un clean un peu sale jusqu’à une grosse disto, en passant par un crunch. Idem suivant la façon dont j’attaque les cordes. Et ça, c’est plutôt cool.

Le mode fusion, maintenant. Au début je me disais “ouais bon, c’est gadget ce truc, je vois pas vraiment l’intérêt, personne ne fait ça”. Puis j’ai commencé un peu la MAO. J’ai voulu m’enregistrer avec des saturations assez prononcées et impossible d’avoir le résultat que j’attendais: c’était à la fois le niveau de saturation que je voulais pour jouer, et à la fois trop saturé pour garder de la clarté une fois dans le mix. Après quelques recherches je me suis rendu compte que doubler une piste saturée avec une piste en clean, c’était quelque-chose de très répandu. Donc j’ai commencé à bidouiller ça. Et j’ai presque redécouvert mon son tellement c’est génial, une foie réglée correctement. Ça, c’est le mode “cold”.

Pour ce qui est du mode “hot”, je n’y ai pas tellement touché. Pourquoi ? Parce-que le problème (qui n’en est pas vraiment un) de ce LeLead c’est de ne pas pouvoir enregistrer de preset. On configure son son clair pour le son clair, son son saturé pour le son saturé, on doit configurer les deux pour jouer en fusion “cold”, et il faudrait encore jouer du potard pour utiliser le mode fusion “hot”… Si on veut jouer avec un son précis, c’est pas tenable de switcher sans arrêt. Pas grave, j’ai mon overdrive en guise de boost.

Démo youtube de Martial Allart:

Conclusion

Franchement, revenir à un ampli classique ne me tente absolument pas… Pourtant j’aime le matériel. J’aime les ampli en tant qu’objet, ça fait toujours plaisir d’avoir une grosse tête et un cab 4×12 à la maison mais je n’en vois juste plus l’utilité avec mon petit niveau, mes besoins etc… Si en plus cette pédale est couplée avec l’excellent Torpedo CAB, on a une palette de sons possibles, et d’une qualité tellement bonne, que je me passe volontiers d’un ampli. Bienvenu dans le futur.

Des défauts ? Le fait de ne pas pouvoir enregistrer des presets, ne serait-ce que deux (un preset pour chaque mode fusion), et la simulation de cab intégrée qui dépanne mais qui peut ne pas correspondre à ce qu’on cherche, et n’est pas forcément représentative de ce que l’on peut tirer de cette pédale.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *